:: Alliance Russe :: Autres Pays Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allier mission et tourisme folklorique [PV. Xià]

avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan - 18:50
Allier mission et tourisme folklorique

Huánghūn Biànsèlóng
Xià

Friazine
Hermine


  Une base dissidente venait d'être repérée dans le Sud de la Chine par l'armée sino-indonésienne. Plus précisément au Népal, dans la chaîne Himalayenne. L'Inde demanda la présence de la Russie pour cette intervention. Accompagnant une alliance chinoise, indienne, népalaise et russe, Hermine sera affectée à la garnison pour soutenir les équipes d'intervention.

  À la base militaire, quelques dragons furent équipés. Apparemment, l'ennemie possédait une base d'une taille assez importante. Des dragons terrestres et fins seront utilisés afin de pénétrer les flancs montagneux et les grottes gelées. Hermine sera en charge de gérer les créatures durant le transport, puis, elle épaulera et restera en renfort pour ses collègues.

  Le trajet fut long pour la plupart des soldats et membres d’équipages. Hermine et deux de ses camarades étaient restés la majeure partie du trajet dans les soutes où se trouvaient les dragons. Tous les petits soins offerts aux bêtes prirent le temps de la jeune femme pour se reposer un peu et s'habituer au décalage horaire. Elle arriva à l'aéroport népalais très fatiguée.
 
  L'aéroport était hautement sécurisé. Les dissidents l'ayant récemment attaqué, Hermine ne fut pas beaucoup rassurée, ils auraient pu attaquer l'avion en vol. Heureusement tout s'était bien passé. L'armement fut déchargé, les dragons installés dans des box provisoires, le temps d'effectuer la mission, et les soldats dirigés vers leurs chambres d'hôtel.

  C'est au lendemain que l'équipe russe fut convoqué pour la mise en place du plan. La salle de réunion comprenait toutes les équipes des quatre pays. Hermine remarqua d'un coin de l’œil que la Chine n'avait pas envoyé beaucoup de membres. Elle aperçut rapidement qu'il n'y avait qu'une jeune chinoise et elle comme représentante de la jante féminine. Un détail dont elle se fichait bien grandement.

  Le chef des opérations était en général indien. Ce pays avait été régulièrement embêté par les dissidents des montagnes. D'après le discours de celui-ci, les Népalais ne seraient que de simples guides. Seuls quatre soldats participeraient vraiment à l'opération. Les Indiens et les Russes s'occuperont du plus gros morceau de la mission. Et quant aux Chinois, ils seraient en renforts. Hermine verra donc plus de Chinois que de collègues russes durant cette mission.

  La base rebelle était située dans une petite montagne reculée de la chaîne majestueuse. L'Everest serait cependant visible apparemment. La soldate aura au moins une belle vue à l'arrière-garde.

  L'opération allait bientôt débuter. Hermine observait les Chinois et les quelques Népalais restés de son côté. La jeune chinoise qu'elle avait aperçue plus tôt semblait impatiente...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 31/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur








Allier mission et tourisme folklorique [PV Hermine Friazine]



Le jour n'était pas encore levé, et pourtant, une certaine agitation secouait l'une des bases militaires chinoises. Un soldat tenant une missive s'arrêta devant un dortoir et toqua frénétiquement à la porte. On vint lui ouvrir, un homme assez grand, carré et bien bâti, à moitié réveillé, récupéra l'enveloppe. Il alla s'asseoir sur le lit qu'il venait de quitter et analysa aussi vite que ses yeux lui permettaient, le contenu du papier. Un premier soupir, puis deux, alors qu'il laissa retomber la lettre et son emballage sur son matelas.
Son regard balaya la pièce, qui semblait bien vide. C'était un simple dortoir, avec deux lits les unes au-dessus des autres, histoire de gagner de la place. Toutefois, ce dortoir paraissait bien vide sans ses membres. En effet, il était seul, avec la dernière arrivée. Lui était déjà membre de cette unité depuis quelques années, il se demandait encore pourquoi le gouvernement avait choisi d'envoyer dix des membres de leur groupe en mission aux quatre coins du monde. N'ayant plus assez de temps pour réfléchir au pourquoi du comment, il se leva, puis s'approcha du lit où une masse y dormait.

« Xià debout. Une convocation vient d'arriver. »

Un grognement plaintif suivit d'un mouvement de repli sur soi-même fut émit du seul lit occupé. Tous les autres étaient parfaitement faits.
Combien étaient-ils déjà dans cette unité ? Une douzaine environ, mais d'autres les rejoindront sûrement avec le temps, histoire de remplacer ceux qui tomberont. Bras croisés, l'homme répéta la même phrase en secouant la larve dormante qui grommela de nouveau. Voyant que ce simple ordre ne suffisait pas à faire bouger la personne endormie, il joua sur l'une des cartes qu'il avait contre elle.

« Il y aura des beignets au déjeuner. »

Ni une ni deux, la couette fut balayée du matelas, et Xià se retrouva debout, droite comme un I sur ses jambes, les cheveux en bataille, les sens à l’affût. Elle cherchait apparemment les dits "beignets" que son collègue venait d'évoquer. Malheureusement pour elle, il lui indiqua que le déjeuner, ils le prendraient après la convocation, et qu'il fallait donc s'habiller. Son adrénaline redescendant subitement, Xià voulut rejoindre sa torpeur passée, mais le plus âgé l'en empêcha.

« Lóng t'es pas sympa... »

« Je sais, maintenant va t'habiller. »

Xià rumina en se dirigeant vers les cabines de douche simples, les unes à la suite des autres. Les deux soldats suivirent le même paterne matinal. Après la douche, ils s'habillèrent sans se jeter un seul regard, malgré la différence de sexe. La jeune femme était en train d'attacher ses cheveux, face à un miroir, puis son regard dériva sur le reflet qui venait d'entrer dans son champ de vision. Elle en sursauta légèrement, puis souffla presque agacé de sa réaction. Lóng pouffa de rire derrière le masque qu'il venait de revêtir.

« Il te fait toujours peur ? »

« En même temps, tu as vu la tronche du masque... Tu pourrais le changer. »

« Hm, non, je le garde, je l'aime bien. Et puis, c'est toujours amusant de voir ta réaction. Tu t'y habitueras. »

« Gnégné tu t'y habitueras... Tss... »

« J'ai entendu. »

Il lui mit une petite tape derrière la tête, alors qu'elle essaya en retour de le taper, mais ce fut un échec. L'aîné avait arrêté son coup en saisissant simplement son poignet, cet arrêt ayant résigné Xià, qui s'était reconcentré sur sa coiffure. Elle termina d'attacher ses cheveux quand son camarade eut fini de mettre ses bottes. Fins prêts à sortir, ils quittèrent le dortoir, Xià récupérant à la va-vite son masque qu'elle avait failli oublier sur la table principale.
Dans les couloirs, ils ne croisèrent personne. L'ambiance était quelque peu lugubre, éclairée par les néons fixés au plafond. Lóng et Xià arrivèrent devant une porte gardée par deux soldats, qui les laissèrent passer suite à un léger contrôle rapide. C'est à ce moment que la jeune fille se rendit compte qu'elle ne savait même pas pourquoi ils étaient convoqués, sachant qu'ils n'étaient plus que deux sur douze dans leur garnison.
Elle apprit au final sa mission sur le tas, qui s'avérait être totalement excitante. La Chinoise en trépignait d'avance intérieurement, se tenant droite aux côtés de Lóng , le chef de son équipe. Une fois l'ordre de mission placé, tout le nécessaire fut confié aux deux soldats. Que ce soit l'équipement, ou même les billets, cette mission était financé par l'alliance formée par les pays désireux de voir cette mission réussir. Rien de compliquer à faire, il fallait juste s'y prendre correctement, sans foncer dans le tas.
Ils rattrapèrent leur nuit dans l'avion qui était censé les mener sur les lieux de destination de la mission ; ce qui leur fit un bien fou. Le voyage ne fut pas si long que prévu, comparé à d'autres militaires venant de pays plus éloigné. Étant les deux seuls représentants de la Chine, faute de ne pas pouvoir envoyer plus de membre de la garnison, Xià et Lóng passèrent la nuit dans la même chambre. Ce qui ne les dérangea absolument pas, vu que c'était déjà leur quotidien.

Le lendemain matin, ils se réveillèrent aux aurores, impatients à l'avance de leur mission. Ils n'en étaient pas à leur première ensemble, mais dans ces endroits-là, si. Habillés dans des habits aux tons similaires, avec comme autre point commun leur masque, marque de fabrique de leur garnison ; ils quittèrent la chambre pour se faire escorter sur les lieux où des récapitulatifs furent énoncés. En chemin, Xià n'avait pas pu s'empêcher de s'enraciner devant les box qui contenaient des dragons en tout genre. Des grands, des petits, des verts, des marrons ; ses yeux pétillaient comme ceux d'une enfant devant des cadeaux.
C'est le chef de sa garnison qui dut la traîner jusqu'à la salle de rendez-vous. Les explications étaient évidemment en anglais, pour que tous pays confondus puissent comprendre les enjeux de ce regroupement. Inde, Népal, Russie et Chine s'alliaient donc pour faire tomber cette base dissidente repérée depuis peu sur l'un des flancs d'une chaîne de montagnes. Pendant la totalité des explications officielles, les deux représentants de la Chine étaient restés droits comme des I, silencieux et à l'écoute des questions.
On leur indiqua notamment leur nombre, très étrange vu l'armée que le pays pouvait avoir. Ce à quoi son collègue répondit que les autres membres de la garnison à laquelle ils appartenaient étaient eux-mêmes en mission, ailleurs ; ce qui expliquait leur chiffre réduit pour cette occasion. Une fois cette réunion terminée, la petite pression se relâcha, notamment Xià qui expira pendant plusieurs secondes l'air qu'elle avait emmagasiné à force de rester dans sa posture de soldat au garde-à-vous.

« Dit Lóng, c'est quand qu'on mange ? »

« Quoi ? Encore ? Mais on a mangé il n'y a même pas deux heures. »

La jeune chinoise fit une petite moue en plissant ses yeux fermés, puis soupira. Ils parlaient évidemment en chinois entre eux, et restaient dans leur coin de la pièce sans pour autant être totalement contre les approches extérieures. Toutefois, personne n'avait encore osé les aborder. Peut-être à cause de leur tenue et leur masque "étranges" ou encore "effrayants". Assise sur l'une des caisses d'équipements, en train de balancer ses jambes, Xià trépignait d'impatience. Que ce soit pour être dans le feu de l'action, ou même voir des dragons à l'action, ça la rendait folle.
L'air ailleurs, ses prunelles dérivèrent dans la pièce. Elle y remarqua une autre femme qu'elle n'avait même pas remarqué lors de la réunion ; sûrement trop occupé à rester droite et à contracter son ventre. Elles étaient donc au moins deux dans leur groupe, c'était déjà ça. Quoi qu'elle ne semblait pas non plus très enclin, à parler à l'instant de la pluie et du beau temps. Tous devaient être concentrés sur la mission qui s'apprêtait à débuter. Ce genre de montée d'adrénaline donnait faim à Xià, et son ventre se mit à gargouiller très légèrement, mais cela fit quand même soupirer Lóng derrière son masque.
(c) B-NET
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Jan - 11:32
Allier mission et tourisme folklorique

Huánghūn Biànsèlóng
Xià

Friazine
Hermine


  Ils étaient masqués. Ils étaient mystérieux et plutôt imposants. Les deux Chinois étaient toujours dans leur coin, juste entre eux. Hermine n'avait pas entendu parler de ces guerriers masqués venus de l'Est. Cela la rendit assez curieuse, mais, également réservée. Elle n'osa pas beaucoup s'approcher d'eux.

  C'est après un certain quart d'heure long et sourd de silence qu'il fut brisé par un gros gargouillis. La jeune femme se retourna vers les deux Asiatiques. On dirait bien que la jeune aux cheveux ébène avait faim. Son camarade fit un geste un peu agacé de la tête. Comme si la Chinoise était irrécupérable.

  Hermine n'aimait pas du tout cette ambiance où chaque équipe restait chacune dans leur coin à attendre que le temps passe. Pour briser cela, Hermine partit chercher une sorte de brioche à l'origine inconnue. Peut-être un met népalais. Elle risqua peut-être de se faire envoyer balader par un silence de la part des masqués, mais elle alla donner la brioche à la petite chinoise.

  La soldate ne connaissait qu'un ou deux mots du chinois. Elle tenta l'effort de la saluer en espérant ne pas être trop maladroite dans cette langue compliquée. Elle avait aussi pris une pâtisserie pour son camarade masculin. Elle, elle avait déjà plutôt bien mangé à l'heure du déjeuner. Hermine avait oublié de sourire, son expression toujours simple et calme. Elle fit aussi cet effort dont elle n'avait pas tant l'habitude, pourtant elle qui est plutôt sociable.  

  N'ayant pas pris le temps de répondre à la réaction des deux Chinois, Hermine entendit son talkie-walkie sonner. L'heure de l'action pour l'arrière-garde allait bientôt commencer. L'équipe d'intervention venait tout juste d'entrer dans le repère ennemi. Tous devaient se tenir prêt à venir les épauler à tout moment.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Alliance Russe :: Autres Pays-
Sauter vers: