:: Alliance Russe :: Russie :: Base Militaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission d'infiltration [PW Friazine Hermine]

avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 31/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan - 2:29
Haneki Kokuzoku
&
Friazine Hermine
Mission d'infiltration

Élevant les yeux au plafond, Haneki s’éveillait. Il était dans sa chambre, une cellule militaire dotée d’un lit, d’une armoire et d’un bureau, accompagné d’un ordinateur. Ses dernières semaines, ils n‘avait reçu aucune mission. Unique des dossiers contenant des informations sur la Russie. Il s’était douté de quelques choses, Akihiro lui avait également suggérer de se documenter et qu’une mission risquait de lui être attribué. Haneki s’était alors mis à faire ses exercices devant les informations du block. Il ne négligeait pas non plus l’entretien de ses connaissances et effectuait régulièrement des simulations. Ce temps libre l’ennuyait quelque peu, mais il s’en contentait et l’appréciait.

Deux semaines supplémentaires passèrent. Le colonel Akihiro Yoite convoqua le soldat. La mission avait été donnée et l’exécuteur de cette dernière avait été choisi. Haneki Kokuzoku devait s’infiltrer dans une base de l’armée Russe, récupérer le mode opératoire de l’entraînement des jeune soldat et s’approprier les données d’un certain scientifique. Mr.Friazine, grand scientifique ayant apporté de nombreux travaux sur la création de dragon. Ses recherches seraient une aides colossale pour les Dissidents, savoir les crées, c’est aussi savoir les détruire. Le jeune brun avait donc deux missions à remplir.

Pour cela, il serait intégré à une base russe, en tant que futur soldat. Il jouera le rôle d’un soldat fuyant le japon. Trouvant que l’Amérique détruisait les cultures du pays du soleil levant. Ses « parents » seraient mort pour défendre la cause. Il intégra donc l’équipe en formation militaire, en partie organisé par Friazine Hermine la fille du scientifique. Il avait peu d’information sur elle, la recherche, c’était concentré sur son père et les travaux qu’il avait pu mener. Il devait éviter tout incident politique et la jouer discret. Dans le pire des cas, il pourrait prendre la jeune femme en otage.

Il ne fallut pas plus d’une semaine pour regrouper le nécessaire administratif. Tout y était, passeport, carte d’identité, fausse puce électronique, billet d’avion. Le tout fut remis à Haneki un jour avant son départ. Le jeune soldat avait eu le temps de s’imprégner les informations qui lui étaient attribuées. Alors qu’il était en route, un dossier des plus propre était envoyé à l’armé Russe. Il était question d’une simple intégration d’un nouveau membre dans le groupe d’entraînement. Haneki regroupa un sac bien fourni et reçu les dernières indications de son tuteur, Akihiro. Il embarqua dans la journée par un avion. Le largage se fit non loin d’une petite ville russe. Il descendit en parachute et l’enfouie sous les large bloques de neige de la région. Il faisait confiance au Dissident pour assurer ses arrières.

Après quelques heures de marche, il arriva dans une petite ville, où il s’établit dans une chambre d'hôtel, loué à son nom depuis quelques jours déjà. Il passa une nuit tranquille avait de prendre la route, en direction du camp militaire. La route fut longue et Haneki arriva un peu avant midi.

À peine arrivé, son identité fut contrôlée. Le soldat gardait un sang-froid à en faire mentir des détecteurs. Il ne put s’empêcher de ressentir un mélange de soulagement et d’adrénaline quand il passa l’entrée de l’école. La vraie mission commençait maintenant.

Un soldat formé amena le jeune homme devant une salle de classe. Un cours semblait s’y dérouler. Après s’être annonce, il entra et présenta le nouvelle élève. Haneki salut la classe d’un mouvement de tête et s’assit là où on lui avait indiqué. Malgré les regards interrogatifs de certains soldats en formation, le cours reprit son cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 10/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan - 11:46
Mission d'infiltration

Kokuzoku
Haneki

Friazine
Hermine


  Les semaines qui allaient suivre seront des cours bien basiques encadrés par Hermine. Elle avait prévu de leur faire des exercices au tir et des courses après chaque cours théoriques en classe. De bons jours quotidiens que la jeune femme appréciait.

  Cependant, cette semaine qui se préparait sera sûrement intéressante. Un nouvel élève allait intégrer sa classe. Les supérieurs d'Hermine lui avaient indiqué de le surveiller attentivement. Le garçon venait du Japon. Apparemment, ses parents auraient été tués pour avoir montré leur opposition au capitalisme américain. L'armée russe montrait un certain doute quant à cette nouvelle recrue. Hermine fut chargée de le malmener un peu pour découvrir s'il s'agit bien d'un réfugié ou d'un ennemi infiltré...

 La journée allait commencer, la soldate pris son arme de service pour les entraînements de l'après-midi. Elle termina de se préparer, quittant ses quartiers plutôt chiques grâce au statut de son père. Elle était souvent très désintéressée de ce genre de futilités. En bref, elle entra dans sa classe et commença son cours. On l'avait prévenue que le nouveau n'arriverait pas tout de suite.

  De la physique et des astuces sur les armes à feu et le tir. Quoi de plus basique pour une classe de recrues ? Elle se demandait d'ailleurs de quoi était fait le nouveau, un petit test écrit lui était dédié pour son arrivée. Hermine était du genre à pousser sans trop forcer les jeunes soldats, encore loin de la véracité du champ de bataille.

  C'est au bout d'une petite demi-heure que le cours fut interrompus par l'arrive du fameux nouvel élève. Il entra dans la salle derrière les talons d'un collègue d'Hermine qui le présenta rapidement. Un jeune Japonais qui a fuit l’oppression américaine. Bien. D'après la première impression que le jeune homme dégageait, Hermine sentit un fort sang-froid et une certaine droiture que l'on retrouve chez les soldats asiatiques. En particulier les Japonais qui sont très fiers.

"- Enchanté Haneki. Une place t'est réservée là-bas, prend donc place. Comme tu es arrivé en cours de route, je t'ai mis un petit test que je veux que tu remplisses avant la fin de l'heure. Après, tu pourrais suivre les cours."

  Un léger sourire vint teindre la classe. En effet, les tests de la professeure n'étaient pas toujours des plus simples. Voyons donc comme il se débrouille. Pendant ce temps, le cours poursuivit. À la fin de l'heure, le garçon de l'Est rendit la copie. Il semblerait qu'il ait tout remplit. Bien, Hermine corrigera ça pendant la pause du midi.

  Le prochain cours s'engageait rapidement. Entre les deux enseignements, certains élèves étaient gentiment venus accueillir le nouveau. Hum, il avait l'air bien glacial. Il en rebuta pas mal. Ensuite, vint le midi. Hermine alla à la cafétéria et pris place dans une table à part de ses collègues afin d'étudier plus attentivement les capacités du gamin...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 31/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan - 18:08
Haneki Kokuzoku
&
Friazine Hermine
Mission d'infiltration

"Enchanté Haneki. Une place t'est réservée là-bas, prend donc place. Comme tu es arrivé en cours de route, je t'ai mis un petit test que je veux que tu remplisses avant la fin de l'heure. Après, tu pourrais suivre les cours."

– Enchanté, c’est un plaisir

Lui qui pensait pouvoir se reposer au moins le premier cours. Il ne fut pas ménagé et attaqua un test dès son arrivé. La professeure était bel et bien Hermine Friazine, Haneki la reconnut rapidement. Sa cicatrice et sa coiffure étaient des traites qui permettait de la reconnaître facilement. À son arrivé, il avait pu voir les copies rendues sur le bureau de Friazine. Voyant que ses camarades avaient répondu également à la plupart des questions. Il alla s’asseoir sous le regard assumé des autres élèves et commença à rédiger. Ils s’attendaient logiquement qu’il rate le test.

Le petit examen aurait pu sembler dur, mais pas pour un soldat entraîné. Il fit exprès de faire certaines erreurs, notamment sur les connaissances techniques des armes, donnant seulement des aprioris. Il ne devait pas se révéler trop informé. Son personnage aurait pu apprendre à tirer, mais ne pas recevoir une formation précise. Dans son rôle, il aurait reçu des connaissances par un mentor. Il se serait entraîné seul par la suite. L’heure passa rapidement et la copie fut déposé sur le bureau du professeur. En général, le test était réussi pour lui.

À l’entrée de cours, le jeune garçon reçu de la visite à son bureau. Il se contenta de saluer rapidement les curieux. Le cours repris après une petite pause et Haneki pris quelques notes. Lors de la fin du cours, tous les élèves se dirigèrent vers ce qu’il semblait être la cafétéria. Le brun suivi la petite masse et déjeuna. Il mangea rapidement et se leva pour remettre son plateau. Il devait s’occuper d’une vérification. Il sortit du bâtiment et commença une rapide balade. Il vérifiait d’être assez rapide et chercha un bâtiment administratif. Il trouva sur son chemin une carte de la base et repéra sa prochaine destination.

Une fois arrivé derrière le bâtiment, il inspecta rapidement autour de lui. Personne. Il entra alors furtivement dans le bâtiment en escaladant un mur. Haneki scruta la pièce avant d’y pénétrer. Forcement, l’heure de pause était général. Il se mit devant un ordinateur et commença à lancer une application de gestion. Il rentra également une clé, lui permettant d’accéder à la gestion des membres de la base. Il rechercha son dossier « Haneki Kokuzoku ».

Haneki Kokuzoku, entrance fees unpaid… cleared
Boarding unpaid…cleard
Bursary funds…cleard
Financial check on Haneki Kokuzoku…no problem.


Le soldat récupéra sa clé et checka s’il n’avait rien oublié. Haneki rejoints sa sortie et vérifia qu’il n’y avait personne. Une fois dehors du bâtiment, il ne lui restait plus qu’à rejoindre sa classe. Il espérait juste ne croiser personne, il avait encore un peu de temps avant le début des cours de l’après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 10/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Jan - 10:49
Mission d'infiltration

Kokuzoku
Haneki

Friazine
Hermine


  Durant sa pause, Hermine corrigea rapidement le test d'Haneki. Celui-ci avait fait quelques erreurs, mais, avait également de très bonnes réponses. Que cela signifiait-il? Il ne semblait pas si bête que ça. Est-ce volontaire ou involontaire? Il semblerait qu'elle n'eût pas plus de temps pour y réfléchir. Le jeune garçon fut aperçu en train de sortir furtivement de la cafétéria. Hermine termina rapidement son plat pour le filer. Tout ça était bien louche.

  Elle le suivit dans quelques couloirs, avant de le perdre quelques minutes. La filature n'étant pas le point fort d'Hermine. L'ayant totalement perdu de vue, Hermine décida qu'elle le questionnerait en cours. Elle changea donc de lieu. C'est à ce moment qu'elle le ré aperçut. Il était peut-être un peu trop tôt pour l'aborder tout de suite.

  Hermine tenue une dernier petit cours théorique en classe avant de diriger la classe à la salle de pratique. Les élèves se trouvaient aux vestiaires pour mettre leur tenue d'entraînement et ainsi que leur armement. Séance de tir pour cette fin d'après-midi. La jeune femme se prépara également et alla ensuite discuter du nouveau avec deux de ses collègues qui participeront aux enseignements.

"- Je crois bien qu'il va falloir tenir à l’œil le petit nouveau."

  Ses camarades lui indiquèrent qu'ils feraient aussi attention à lui. Les élèves avaient tous terminé de se préparer. Il était temps de commencer les tirs. Hermine et ses collègues rappelèrent les consignes de bases ainsi que la sécurité. Le but pour les étudiants était de toucher toujours au même endroit un autre point que le torse. Exercice bien difficile. Ils choisirent tout un bras, une jambe, et même la tête. La plupart s'en sortaient assez bien. Hermine et ses collègues virent les voir un par un pour leur donner quelques petits conseils. En passa derrière le jeune Japonais, elle resta silencieuse et l'observa calmement avant de venir lui chuchoter quelque chose.

"- C'est très bien tous ça, tu es doué
. Elle se rapprocha plus près de lui. J'aimerais que tu viennes me dire après où tu étais partis tout à l'heure, après la cafétéria. Et ne me sort pas l'excuse du petit coin. Là où tu t'es dirigé n'étais pas celui-là."

  Il n'eut pas l'air beaucoup perturbé. Qu'allait-il lui répondre? Elle le verra tout à l'heure. Certains élèves commencèrent un peu à fatigué. Pour les motiver, un des instructeurs leur cria que les trois meilleurs auront le privilège d'aller chouchouter un dragon. Bizarrement, tout le monde devint plus motivé et excellent. Les professeurs eurent un petit rire.

  Pourtant, Hermine se demanda si Haneki allait être parmi ces meilleurs tireurs. Avait-il déjà vu un dragon d'aussi près? Peu importe, s'il arrive jusque-là elle l'aura mieux à l’œil. Les exercices terminés, les résultats furent annoncés par un des deux autres instructeurs.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 31/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Jan - 14:05
Haneki Kokuzoku
&
Friazine Hermine
Mission d'infiltration

De retour en classe sans soucis notable, il s’assit en avance. La classe se remplie de nouveau petit à petit, jusqu’à la reprise du cours. Cette fois, aucun élève n’était venu le voir, à croire que son excursion avait été parfaite. Le cours fut rapide, il était plus là pour rappeler certaines informations pour l’exercice à venir. L’annonce plu à Haneki, il allait pouvoir admirer les talents des jeunes soldats russes. De plus, le dernier entraînement qu’il avait eu remontait à une petite semaine. Alors qu’il se dirigeait vers les vestiaires, il se questionnait sur la manière dont il présenterait ses qualités de tireurs. Aucune chance de berner des soldats confirmés sur la manière de tenir une arme et de viser. Haneki le savait lui-même, lorsqu’il voyait un soldat tenir une arme et à sa manière de viser. Il saurait s’il avait à faire à un débutant ou un tireur confirmé.

Le jeune garçon se contentait de suivre le groupe, même s’il n’était pas intégré, il gardait un ou deux mètres avec le groupe. Sur le terrain, la chef de l’exercice avait été rejointe par deux soldats. Chaque élève fut disposé face à une cible, avec le matériel nécessaire. Les surveillants firent un rappelle sur l’exercice et les règles. Il devait donc simplement toucher les membres de la cible dessinée. Haneki regarda quelques soldats tirer et se concentra à son tour. Le pistolet était plus lourd que celui qu’il avait pour s’entraîner habituellement, il détecta ce changement immédiatement. Non que la différence été très grande, mais son habitude à tirer était forte. Il se mit finalement en joue, il visa successivement, le mollet, l’épaule et pointa la tête. Les deux balles fusèrent et se plantèrent dans les membres visés.

Alors que sa troisième balle allait être tirée, Haneki remarqua dans la périphérie de ses yeux, une silhouette s’approcher. Il regarda dans la direction sans trop détourner la tête de l’angle qu’il avait pour tirer. C’était Hermine Friazine, leur tutrice, elle semblait le fixé. Il ne pouvait pas vraiment s’en étonner. Même s’il paraissait en règle, il restait un réfugié de guerre en quête de vengeance. La confiance qu’on pouvait lui porter devait être faible. Au travers son casque de protection, il sentit les pas s’arrêter derrière lui. Elle l’attendait de le voir à l’œuvre.

D’un mouvement rapide, il décala le casque d’une oreille. Il n’aimait pas spécialement savoir qu’une personne était dans son dos et ce qu’elle manigançait. Au moins il pourrait entendre ses mouvements au froissement des vêtements. Le bruit des autres tires parasitaient énormément sa concentration sur la soldat. Elle était prof, il était normal qu’elle surveille ses élèves. Haneki replongea son regard froid dans le viseur et pointa l’oreille de la cible. La balle partit rapidement, enchaînée par une seconde. En plein tête, elle était dans le mile.

Savoir tirer avec une arme était une chose. Savoir viser certain point précis en était une autre. Dans certaines missions, il ne fallait pas tuer ses cibles, les cadavres ne parlent malheureusement pas. Une balle de la jambe limitait les déplacements. Une dans l’épaule ou le bras les actions. Une balle dans l’oreille permettait à la cible de prendre conscience de sa position. Celle dans la tête était évidemment pour finir. Les cadavres ne parlent pas.

"C'est très bien tous ça, tu es doué.
J'aimerais que tu viennes me dire après où tu étais partis tout à l'heure, après la cafétéria. Et ne me sort pas l'excuse du petit coin. Là où tu t'es dirigé n'étais pas celui-là."


Hermine Friazine s’était rapprochée suite à l’abaissement de l’arme d’Haneki. Il n’avait pas l’air spécialement fier, c’était une routine d’entraînement. Un exercice parmi d’autres. Elle le félicita, puis lui murmura les accusations. La question qu’il redoutait tomba finalement. De plus, l’excuse parfaite de la toilette avait été réprimée… Il manqua de rire. Sérieusement ? Il aurait bien sorti cette réponse à un autre soldat rapidement, mais la question était plus sérieuse. Elle le soupçonnait. La pire chose à faire aurait été d’inventer une excuse complexe. Il ne fallait pas ce justifié, mais dire pour quelle raison, un nouvel arrivant aurait voulu visiter la base.

– Je découvrais simplement le camp. Je suis arrivé ce matin et je ne connais pas la base. Je voulais savoir où était les dortoirs et s’il y avait des terrains d’entraînement. Si on me demande de me rendre à un endroit, je dois être apte à y aller. Je ne veux pas être à la traîne. J’ai trouvé un plan pour avoir une vue globale. Mais je n’ai pas pu faire tout le tour de la base.

C’était la réponse la plus logique. Son attitude stoïque le faisait passer pour un soldat sérieux et prévoyant. Ce qu’il avait effectué était une reconnaissance, mais rien de plus normal pour un nouvel arrivant. En temps normal, les supérieurs effectuaient une visite à l’arrivée, mais vu son arrivée tardive. Il avait pris les devants.

– J’ai cru voir que la base était rattachée à un laboratoire. Ce n’est pas commun au Japon… C’est le cas ici ?

À peine avait-il fini sa phrase, qu’un des instructeurs lança un encouragement à l’exercice, avec un la clé, un accès au dragon. Haneki fut surpris, les autres soldats semblaient ravis à cette idée. Pourquoi ? Les dragons étaient des créatures créées, ils ne servaient qu’à détruire et faire la guerre. Hermine sembla amusée de cette même réaction. Le jeune garçon jeta un œil aux autres cibles des soldats. Il y avait une bonne moyenne, quelques’uns montraient de bon résultats. Toujours le casque à moitié remis, il récupéra l’arme et effectua de nouveau deux tires. Encore une fois, dans la tête.

Il reposa ensuite de nouveau le pistolet pour écouter la réponse d’Hermine. Il avait tiré suffisamment de fois pour être comparé à d’autres. Il était curieux de savoir quels critères seraient pris pour évaluer l’exercice. La posture ? La rapidité d’exécution ? La précision de tir ? Sur le deux premier Haneki était impeccable ou du moins, il avait sa posture à lui. Elle s’était personnalisée à son corps et à sa manière de tirer. De même pour les zones qu’il préférait cibler. En revanche, il n’était pas du tout enthousiaste à l’idée de s’approcher d’un dragon. S’il pourrait laisser sa place, il le ferait. Il n’avait pas pour objectif de finir dans le ventre d’un dragon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 10/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 11:05
Mission d'infiltration

Kokuzoku
Haneki

Friazine
Hermine



"- Je découvrais simplement le camp. Je suis arrivé ce matin et je ne connais pas la base. Je voulais savoir où était les dortoirs et s’il y avait des terrains d’entraînement. Si on me demande de me rendre à un endroit, je dois être apte à y aller. Je ne veux pas être à la traîne. J’ai trouvé un plan pour avoir une vue globale. Mais je n’ai pas pu faire tout le tour de la base.
- Et bien tu sauras pour la prochaine fois que les quartiers où tu t'es rendu ne sont pas autorisés aux élèves. Que je ne t'y vois plus."

  Curieux, il n'avait pas eu une visite des lieux avant de venir ici? Il aura l'occasion d'en voir un peu plus s'il se sociabilise un minimum avec ses camarades, mais c'est mal partit. Continuant d'observer le petit nouveau, Hermine pris des notes basiques que ses devoirs d'enseignante lui exigeait. Rien d'anormal dira-t-on. Il n'était ni trop bon, ni trop mauvais, un parfait entre deux.

"- J’ai cru voir que la base était rattachée à un laboratoire. Ce n’est pas commun au Japon… C’est le cas ici ?"
- Ah bon ? Je pensais que le Japon et ses technologies étaient parfois très liées avec l'armée.  Sans compter l'aide des États-Unis... Oui, il y a une partie de grand centre scientifique de Russie. Mais, d'un, l'accès y est formellement interdit excepté au personnel et à quelques privilégiés. Et, de deux, ce n'est qu'un petit bout l'iceberg, dont la partie immergée ne se trouve pas tout du tout ici. Et tu peux rêver pour savoir où c'est, même moi je ne le sais pas."

  En espérant qu'il ne pose pas plus de questions. L'exercice touchait à sa fin. Les résultats furent annoncés par l'un des deux autres instructeurs. Les trois premiers de l'exercice ne comptaient pas le jeune Japonais. Tant pis pour lui, il verra les bêtes majestueuses une autre fois.

  Elle partit avec un collègue accompagner les élèves qui n'allaient pas aux box des dragons. Il était réservé pour cette fin d’après-midi, une pause au foyer avant le couvre-feu. Avec le temps hivernal de ce début d'année, la Russie était vite plongée dans une nuit gelée dès la fin d'après-midi. Les cours se terminant tôt aujourd'hui, autant que les élèves se reposent un peu après ces exercices de tir.

  Hermine réfléchissant de nouveau aux performances du japonais. Il n'avait pas une mauvaise technique, mais il n'avait eu qu'un score tout à fait acceptable. 16/20 s'est bien, mais elle avait senti qu'il aurait pu mieux faire. S'affalant dans un fauteuil, elle se permit de l'appeler pour discuter un peu avec lui, au milieu du brouhaha du foyer. Les élèves étaient assez excités ce soir. D'une humeur bavarde, elle lui montra un certain intérêt sur la formation des militaires japonais.

"- Dit-moi Haneki, je suis curieuse d'en savoir un peu plus sur les entraînements des Japonais. Est-ce que vous suivez un programme imposé par les ricains, ou vous avez vos propres méthodes? Je me doute que tu ne veuilles peut-être pas en parler beaucoup, mais j'aime me renseigner sur nos meilleurs adversaires. Sans compter la différence culturelle qui se ressent jusque dans les affrontements."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 31/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 19:14
Haneki Kokuzoku
&
Friazine Hermine
Mission d'infiltration

"Et bien tu sauras pour la prochaine fois que les quartiers où tu t'es rendu ne sont pas autorisés aux élèves. Que je ne t'y vois plus."

Il s’en sortait plutôt bien, même si une excuse venait d’être grillée. Il est vrai que c’était une base et non un campus de vacance. Cependant, les entraînements et aléa de la vie de la formation devraient les amener un jour ou l’autre. C’était une indication un peu spéciale pour le nouvel arrivant, en soit c’était normal. Il était suspect. Haneki enchaîna avec une petite question, il fut même un peu surpris d’en avoir la réponse.

Elle expliqua le fonctionnement du camp. Le jeune garçon s’attendait plus à une réponse négative, puisque qu’il n’avait pas les autorisations. Cependant, il restait un élève, malgré le suspect qu’il pouvait représenter, elle le traitait comme tel. Le soldat en récupéra des informations qui précisaient les détails de sa mission. En revanche les propos d’une base de recherche beaucoup plus grande étaient une information nouvelle.

La partie recherche s’étendait ? Elle était reliée à un autre centre de recherche, plus grand, ailleurs ? La nouvelle information n’était pas vraiment bonne, elle refléterait des défenses et des sécurités supplémentaires. Une autre possibilité était le mensonge, le soldat Friazine devait savoir où était son père… à moins qu’elle-même ne connaisse vraiment pas cette partie de l’iceberg. Son père pourrait rester silencieux sur ses déplacements. Autre possibilité, la partie émergée pouvait être un labo plus classique et la face cacher un endroit avec plus de moyens. Cette possibilité était probable que si l’endroit mystère était lié à la base. En conclusion, il devait récupérer des informations plus précises.

En plein réflexion, Haneki avait perdu son interlocutrice. D’un léger bruit de bouche discret, il montrait son mécontentement. Elle avait bien précisé l’aspect interdit de la chose. Il allait devoir se montrer inventif pour les excuses… non, deux fois ça ne passerait pas. Il n’aurait qu’une chance s’il veut aller voir de lui-même. Niveau informatique, les deux bases devait aussi être séparés, l’entré digital pour avoir l’accès aux données devait être séparé. La mission considérant les recherches était compromise et ça n’était pas pour plaire au soldat.

Alors qu’il relevait la tête, les « gagnants » avaient été annoncés. Il avait donc préféré les points totaux que la précision et le choix des parties touché. Bien trop préoccupé, par l’information qu’il venait de recevoir, il passa rapidement à la suite. Il fut un poil soulagé de ne pas servir de pitance aux dragons. Ils se demandaient vraiment l’intérêt et la joie qu’exprimaient les soldats russes lorsqu’ils étaient nominés.

Le groupe d’élèves se rendirent au foyer. Ça ressemblait à une zone de repos en quelques sorts. baby-foot et quelques tables étaient disposés dans la salle. Le jeune garçon s’était posé contre un mur pour réfléchir à ses prochaines actions. C’est l’entente de son nom qui le sortit de sa bulle. Mme Friazine souhaitait en savoir plus sur l’éducation militaire au Japon. Même s’il ne l’avait pas vécu pleinement, il s’était infiltré dans des bases militaires américaines lors de missions. L’une s’était soldée par un échec et une attaque des Dissidents l’avait sauvé. La seconde avait fini en course-poursuite aérienne.

– Oui, l’entraînement américain domine la plupart des bases. Leur entraînement prépare au pilotage de machine et l’éducation donnée balance en faveur de leur pays. Ce n’est pas ce que j’approuvai vraiment, et encore moins ce qu’approuvaient mes parents. Ils luttaient pour garder le plus de valeur possible, c’est d’ailleurs dans cet objectif que j’ai été élevé et entraîné par mes aînés. J’ai mis les pieds dans une base américaine qu’une fois.

Son histoire était pré-écrite, tout était pour changer ses origines. Sans les falsifier son histoire était une vie alternative. Elle lui avait été attribuée par ses supérieurs, des spécialistes de l’infiltration avait dû s’en charger. Lorsqu’il l’avait lu, rien de l’avait choqué. Haneki s’en était imprégné. S’il doit raconter, ne serait-ce qu’une brides du passé falsifié. Il donne l’air à l’aise, comme une personne qui racontait sa vie. Le soldat parlait d’un ton calme et posé.

– C’est normal de s’informer. D’ailleurs sans vouloir être indiscret, qu’elle était votre formation ? Était-elle égale à celle que vous enseignez ou le temps à changé quelque peu la formation ?

Cela ne faisait pas réellement partie de la mission, il devait récupérer la méthode formation actuelle. Mais savoir comment ils étaient arrivés là l’interrogeait. Une autre question le travaillait encore plus, il s’agissait de leur rapport avec les dragons. Au moment des « récompense » de l’essai de tire, les soldats en parlaient bien, comme s’il les admirait. Ce n’étaient pourtant que des machines de guerre.

– J’aimerai vous poser une question. Tout à l’heure des soldats ont été envoyés s’occuper des dragons. Mais ce n’est pas dangereux ? Je n’avoue ne pas comprendre leurs enthousiasmes… il risque pourtant leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Alliance Russe :: Russie :: Base Militaire-
Sauter vers: